top of page

David DAVID, 'La Tête dans l'art'

Dernière mise à jour : 17 juin 2021

Moins de 10 ans!

Moins de dix ans ! C’est le temps qu’il aura fallu à David DAVID pour s’imposer parmi les figures les plus influentes du monde tant convoité de l’Art Contemporain. Autodidacte incontestable, cet artiste français, nancéien de naissance et cannois d’adoption, s’invite dans l’art sculptural comme à la toile par le biais de son personnage mythique, aujourd’hui connu et reconnu internationalement.



La Tête dans l'Art

En effet, sorte d’alter-ego artistique, « la Tête dans l’Art » voit le jour tout d’abord à travers une sculpture représentant un homme coupé de l’effervescence de la ville et de la société grâce au seau de peinture dans lequel il loge sa tête sans modération. Si le personnage s’inscrit autant dans le passé, le présent et le futur, il permet surtout à David DAVID de créer un porte-parole afin de partager ses émotions et d’en créer à toutes personnes admirant son œuvre, de la rue à son atelier, de la sculpture à la peinture.




Travailler sérieusement mais ne pas se prendre pas au sérieux.

Aujourd’hui, David DAVID n’a rien à envier à ses pères et s’inscrit sans conteste comme l’un des artistes phares de la scène artistique contemporaine de Paris à Saint-Paul de Vence en passant par Cannes, Lyon ou encore Courchevel. Mais pas que ! Déjà présent en Suisse et en Belgique, l’artiste s’exporte à Singapour et signe ainsi son entrée dans le marché asiatique prisé des aficionados les plus avertis. Colorée, engagée, audacieuse et dotée d’une sincérité et d’une humilité certaine, l’aura de David DAVID ne s’arrête pas là.


Porté par sa passion dévorante et l’envie infaillible de partager davantage, il développe dans son atelier cannois une nouvelle déclinaison de « la Tête de l’Art ». Après avoir crée « Blind », personnage qui représente l’homme actuel dont la société de consommation se devine à travers le téléphone qu’il agrippe, le sculpteur plasticien pousse le message à son paroxysme en multipliant son personnage à l’infini afin de réaliser une seule et même œuvre. La dernière en date ? La pièce qui reprend des sacs de l’industrie du luxe dans laquelle ses personnages se plongent, tel un pied de nez à la société de consommation, le tout avec une certaine autodérision.


Des murs à la rue, de son atelier à la réalité, l’ADN de David DAVID n’a de cesse de faire voyager et de pousser à la réflexion. Une évasion artistique, un brin mélancolique aux accents poétiques… et ce avec passion et délectation.



88 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page